Congrès sur le charisme oblat en contexte

4x2

Le lundi 29 juin, à 16H00, dans la chapelle du scolasticat saint Eugène de Mazenod, à Kinshasa-Kintambo, le supérieur provincial des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée en RDC, le père Abel Nsolo, présidera la messe d’ouverture du congrès international sur « le charisme oblat en contexte ».

Une cinquantaine d’Oblats venus de Madagascar, d’Angola, du Cameroun, du Nigeria, du Sénégal et de la RDC se réuniront jusqu’au vendredi 3 juillet. Chaque jour, ils échangeront, en matinée, autour de thèmes portant sur la manière particulière dont le charisme de leur fondateur, saint Eugène de Mazenod, est vécu dans leur contexte. L’après-midi, ils seront reliés par vidéoconférence à leur Supérieur général, le père Louis Lougen, et à d’autres confrères réunis sur sept autres sites du monde : Rome, Obra (Pologne), San-Antonio (Etats-Unis d’Amérique), Mexico-City (Mexique), Manila (Philippines), Kandy (Sri-Lanka) et Durban (Afrique du Sud).

Le congrès sur le charisme oblat se tient à l’occasion de la célébration du bicentenaire d’existence de la Congrégation fondée en 1816 en France par saint Eugène de Mazenod. La célébration s’étend sur trois ans.

 

Roll up Roll up 2




La supérieure générale des Soeurs de saint André invite au changement en profondeur

IMG_4412

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La supérieure générale des Sœurs de saint André depuis quatre ans, Soeur Agnès Granier, venue de la maison générale de Tournai en Belgique, séjourne pour la sixième fois en République démocratique du Congo, en visite auprès de ses consoeurs. Elle a accompagné l’une d’elles, sœur Josée Ngalula, à l’Institut Saint Eugène de Mazenod. Soeur Ngalula y enseigne la théologie. Devant les étudiants, des religieuses et religieux, sœur Agnès Granier a parlé du changement en profondeur comme une œuvre de l’Esprit-Saint.

 

IMG_4428
La parole de Dieu et les sacrements nous aident à nous ouvrir à l’Esprit, a encore dit sœur Agnès Granier, avant d’ajouter que l’Eglise se trouve à un moment privilégié du choix de marcher avec le pape François dans la suite du Christ.

La supérieure générale des sœurs de saint André rend grâce à Dieu de voir des transformations produites dans la ville de Kinshasa mais surtout dans les coeurs. Et elle s’est réjouie pour l’Institut Saint Eugène de Mazenod, qui forme dans le sens de la transformation en profondeur.
IMG_4419