Le président provincial de l’ASUMA a présidé la messe pour la clôture de l’année académique 2018-2019

Le vendredi 28 juin 2019, l’Université De Mazenod (UDMAZ en sigle) a officiellement clôturée l’année académique 2018-2019. Une concélébration eucharistique a été présidée par le président provincial de l’Assemblée des Supérieurs Majeurs (Kinshasa), le père Anaclet Bambala, religieux du Saint Sacrement,  ancien étudiant de l’Institut Saint Eugène de Mazenod, l’actuelle Université De Mazenod.

L’image du lépreux puisée dans le texte de Mt 8,1-4, a été au centre de l’homélie. Le père Bambala a effectué une analogie : « Or voici qu’un lépreux s’approcha et se prosterna devant lui (…) » (Mt 8,2). En s’appuyant sur cette image, le prêtre a exhorté tout le monde à effectuer un mouvement pour aller à la rencontre du Seigneur. Ainsi voit-il dans la nouvelle configuration de l’université De Mazenod un mouvement, une marche qui nécessite la collaboration de tous  » pour le bien de la société » ( Pro bono societatis), selon la devise de l’université. Reprenant les paroles du saint patron de l’université, Eugène De Mazenod,  » oser grand comme le monde », le père Bambala souhaite autant pour la société d’aujourd’hui. Nous devons tous « oser grand comme le monde », a-t-il insisté.

La célébration eucharistique a été suivie de l’exécution de l’hymne de l’université et d’une séance de photos de famille.

Joël KALAKI




Rencontre en Inde de l’Association des Universités et Instituts supérieurs oblats

Le recteur de l’Université de Mazenod de Kinshasa, le père Anaclet Dupar, participe à la rencontre de l’Association des Universités et Institut supérieurs oblats organisé à Chennai en Inde.

L’accueil, en Inde, a été très chaleureux, au propre comme au figuré. La coutume indienne impose, en guise d’accueil honorable, une « couverture ». Mais la météo annone depuis quelque temps une canicule en Inde et au Pakistan : jusqu’à 50 degrés celcius. Le recteur de l’Université de Mazenod de Kinshasa ne s’en plaint pas trop. Il attend de partager la chaleur de Kinshasa où l’Institut Saint Eugène de Mazenod est devenu depuis peu l’Université De Mazenod.

 




Le père recteur a présenté l’Université de Mazenod de Kinshasa

Dans la salle des conférences du De Mazenod Institute of Philosophy de Chennai, le recteur de l’Université De Mazenod de Kinshasa a présenté à ses collègues les changements intervenus à l’Institut Saint Eugène de Mazenod (ISEM) devenu depuis octobre 2018 l’Université de Mazenod (UDMAZ).

Le professeur Dupar a particulièrement insisté sur la cérémonie du lancement officiel intervenu en la fête patronale le 21 mai dernier.




Le père Anaclet Dupar a présidé la messe de clôture

Le vendredi 7 juin, à Chennai, en Inde, le père Anaclet Dupar, recteur de l’Université De Mazenod de Kinshasa, a présidé la messe de clôture de la rencontre  de l’Association des Universités et Instituts supérieurs oblats.

Le père Sylvester David, d’Afrique du Sud, a prononcé l’homélie. La veille, le pape François l’avait nommé évêque auxiliaire de Cape Town, diocèse dont il était le vicaire général depuis 2017.

En mai 2015, Mgr Sylvester David a participé à la huitième rencontre annuelle des recteurs des institutions oblates d’enseignement supérieur et universitaire  tenue à Kinshasa. Il était alors président de l’Institut théologique saint Joseph de Cedara (Afrique du sud).

Le voici sur cette photo (à gauche) en compagnie du recteur Anaclet Dupar.

Reconnaissez Mgr Sylvester David sur les trois photos ci-dessous prises à Kinshasa.