Leçon inaugurale

Le professeur Prosper Gubarika de l’Université de Kinshasa a prononcé la leçon inaugurale. Parlant de la jeunesse comme avenir du pays, il a dit  ses angoisses, ses peurs et inquiétudes « positives » pour éviter une hécatombe qui ne dit pas son nom, pour forcer à une prise de conscience du danger qui guette le pays depuis trois décennies. Pour lui, il faut  s’élever contre l’ignorance, voire l’illettrisme qui caractérise l’enseignement du primaire à l’université.

Les responsabilités sont à partager entre l’Etat, les parents, les formateurs et les apprenants eux-mêmes. Ceux-ci sont des jeunes qui font peur, notamment par leur manque de culture générale et leur refus des vertus du travail, de l’effort et de l’intégrité.

 




Messe d’ouverture

2014-10-04 09.26.07L’un des deux évêques auxiliaires de Kinshasa, Mgr Timothée Bodika, a présidé la messe d’ouverture pour « l’année académique et spirituelle ». A l’homélie, il a rappelé la figure de saint François d’Assise, fêté, providentiellement, le 4 octobre. L’évêque a insisté sur la relation au Christ comme orientation principale de la formation religieuse et sacerdotale. L’image de saint François s’impose, d’après lui, pour rappeler que les congrégations religieuses doivent quitter un certain confort pour aller vers les périphéries de l’humanité. Et l’évêque auxiliaire de Kinshasa a transmis l’invitation de l’archevêque, le cardinal Laurent Monsengwo,  adressée aux congrégations pour aller évangéliser les périphéries de la région (rurale) de l’est de l’archidiocèse.

Ecoutez ici l’homélie de Mgr Bodika.




Rentrée académique 2014 – 2015

La messe d’ouverture, présidée par Mgr Timothée Bodika, évêque auxiliaire de Kinshasa, a eu lieu à 9H00 le samedi 4 octobre dans l’église paroissiale saint Raphaël de Kinshasa-Limete. Le professeur Prosper Gubarika a prononcé ensuite la conférence inaugurale.

Les secrétaires académiques des trois institutions relevant de l’Assemblée des Supérieurs Majeurs et de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC se sont relayés pour présenter leur institut : l’Institut Supérieur de Pédagogie Religieuse, l’Institut Saint Eugène de Mazenod et l’Université Saint Augustin de Kinshasa.

C’est à tour de rôle que les trois instituts organisent la messe d’ouverture conjointe de l’année académique. L’Université Saint Augustin a ainsi passé le flambeau à l’Institut Saint Eugène de Mazenod pour l’année prochaine.

IMG_0306

 




oser grand wpInauguré officiellement le 1er mars 1987 comme Théologat Eugène de Mazenod, du nom du Fondateur des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, l’Institut Saint Eugène de Mazenod organise, depuis le 18 octobre 1982, un cycle de formation en théologie de scolastiques de diverses congrégations religieuses masculines et féminines.