Déc 08

Vie consacrée et service de la société

image_pdfimage_print

 

Le samedi 6 décembre, à l’Institut Saint Eugène de Mazenod de Kinshasa-Kintambo, le père Abel Nsolo, supérieur provincial des Missionnaires oblats de Marie Immaculée, a tenu la première des deux conférences de la 45ème session de la Chaire Cardinal Malula sur le thème général de la « vie consacrée et service de la société ».

Le père Nsolo a intitulé sa conférence : « Marie, code secret de la vie consacrée. » En donnant une lecture de la figure de Marie dans l’histoire du salut, il a montré en quoi la vie chrétienne, en général, et la vie consacrée, en particulier, trouvent en Marie le modèle qu’il faut. Qu’il s’agisse de la chasteté, de la pauvreté ou de l’obéissance, la personne consacrée s’inspirera utilement de Marie pour sa capacité privilégiée à être disciple. Le Christ nous emmène à Marie et Marie nous emmène au Christ, a expliqué le père Nsolo.

IMG_1124Le dimanche 7 décembre, le père jésuite Simon-Pierre Metena a traité de l’obéissance comme défi pour la vie consacrée aujourd’hui. L’actuel directeur du Centre d’Etudes pour l’action sociale (CEPAS),  a notamment puisé dans son expérience d’ancien supérieur provincial de la Compagnie de Jésus pour l’Afrique centrale.

Pour lui, des changements multiples ont marqué le monde depuis les dernières décennies qui posent question sur la difficile conjonction entre devoir d’obéissance, liberté et exercice de l’autorité. Beaucoup, dans l’Eglise aussi bien, en sont allés à proposer de nouvelles expressions et de nouvelles manières de concevoir le service de l’autorité comme « gouvernance pour le leadership ». Le jésuite Metena s’appuie plutôt sur la tradition de sa famille religieuse et en tire un enseignement susceptible d’inspirer pour vivre aujourd’hui le prophétisme de la vie consacrée pour le monde. Il s’agit essentiellement de vivre l’obéissance dans un regard surnaturel, dans la foi.

IMG_1054