Rentrée académique 2016-2017

1-IMG_4952

 

Ils viennent de passer la première semaine de la nouvelle année académique 2016-2017. Les étudiantes et étudiants des trois instituts d’enseignement supérieur régis par l’Assemblée des supérieurs majeurs des religieux. Ce sont : l’Université saint Augustin, l’Institut supérieur pédagogique catholique et l’Institut saint Eugène de Mazenod des missionnaires oblats de Marie Immaculée.

Le 15 octobre, pour les professeurs et étudiants des trois instituts rassemblés dans l’église paroissiale Notre-Dame d’Afrique de Kinshasa-Lemba, l’évêque de Kole, dans les provinces du Kasai central et du Sankuru, Mgr Emery Kibal, a présidé la messe à l’Esprit-Saint pour l’ouverture de la nouvelle année académique. Mgr Kibal est un ancien professeur à l’Institut saint Eugène de Mazenod et à l’Université saint Augustin. Dans l’homélie, il a exhorté la communauté des étudiants et professeurs à se mettre tous sous la mouvance de l’Esprit, afin de produire des fruits de l’Esprit au courant de l’année académique 2016-2017.

Après la messe, ce fut au tour du professeur Matthieu Kabeya de prendre la parole dans une leçon inaugurale intitulée « ‘L’Enseignement-apprentissage à l’université aujourd’hui’ ». Pour le professeur Kabeya, les difficultés d’aujourd’hui, dans le contexte de l’enseignement supérieur en République démocratique du Congo, rendent plus exaltante la fonction d’accompagnateur que doit exercer l’enseignant auprès de l’apprenant, centre et acteur de l’apprentissage.

Chacun des trois instituts aura retenu la leçon dans la perspective particulière de son orientation : la philosophie, la théologie et la psychologie pour l’université saint augustin ; la pédagogie pour l’Institut supérieur pédagogique catholique ; la théologie et les sciences de la mission pour l’Institut saint Eugène de Mazenod.




Didier Mupaya : Vivre avec Dieu. La prière chrétienne au quotidien

couverture-mupaya-priere

 

Un nouveau livre sur la prière vient de paraître aux éditions Baobab de Kinshasa : « Vivre avec Dieu. La prière chrétienne au quotidien ». Son auteur : le père Didier Mupaya, missionnaire oblat de Marie Immaculée, professeur à l’Institut saint Eugène de Mazenod.
L’auteur entend contribuer à améliorer, à aider à avancer dans l’amour et la pratique de la prière. Il vise à faire aimer la prière comme une réalité permanente de la vie.

Il fournit d’abord une information de base sur la prière comme dimension objective. L’exemple est donné par le Christ et tous les priants de la Bible.

 

La vérité de la prière consistant dans la relation à Dieu, ce qu’il y a à améliorer, c’est notamment de quitter des prières païennes qui pensent instrumentaliser Dieu par une mentalité fétichiste. Dans une mentalité chrétienne, on apprendra du Christ à prier comme Africains et comme Congolais.

Toute la vie ne se réduit pas à la prière. La tradition monastique apprend qu’il faut prier et travailler, comme le Christ et les prophètes de la Bible, insiste l’auteur.

Que Dieu entende tous ceux qui prient pour la RDC, pour l’Afrique et pour le monde, souhaite le père Didier Mupaya.